Unité Action et sans, tendance      La lettre du courant de pensée du SNUIPP-FSU
jeudi 9 décembre 2010
Texte UA-SNUipp sur l'adhésion de la FSU à la CES

Contribuer à la construction
d'un syndicalisme européen offensif !


Une crise mondiale qui ancre nos revendications sur l'international
Lors des congrès de la FSU et du SNUipp, nous avons souligné la nécessité d'investir ce champ d'action pour contribuer à la construction d'un syndicalisme européen et international offensifs. Les effets de la crise et les politiques d'austérité menées en Europe ont accru la dimension internationale de nos revendications.
Les plans d'austérité qui frappent les populations de Grèce, d'Irlande, d'Espagne, du Portugal, de Roumanie, d'Italie, de France ont une dimension liée aux projets de gouvernance économique de l’UE, basés sur l'austérité et la régression des droits sociaux.
Contribuer à la construction des ripostes internationales pour faire échec à ces politiques et revendiquer d'autres mesures pour les salaires, l'emploi, les retraites, les services publics,... est indispensable.

Les prises de position de la CES convergentes avec celles de la FSU
Les dernières prises de position de la CES soulignent sa volonté de porter ces revendications. Après le 29 septembre, sa nouvelle journée européenne de mobilisation du 15 décembre à la veille du Conseil européen, marque son désaccord avec les politiques d'austérité qui vont mener à une profonde récession.
Cette analyse rejoint celle que nous portons au niveau de la FSU, et malgré le regard critique que l'on peut avoir sur la CES, il faut mesurer les évolutions qui marquent son histoire.

Une évolution de la CES plus en phase avec nos attentes
La construction du syndicalisme européen est marqué par deux conceptions de l'intervention syndicale. Depuis sa création, celle de la CES relevait plus du lobbying que de nos pratiques syndicales, basées sur la construction de rapports de forces. L'appréciation positive que portait la CES sur la stratégie de Lisbonne n'a pas résisté à l'épreuve des crises. Les positions portées par les syndicats de la CES face à la politique régressive de l'UE sur les droits sociaux l'ont amenée à évoluer, notamment depuis 2005 et les premières actions pour le droit du travail (manifestation contre la directive Bolkeinstein à Bruxelles en 2005, pour des services pour tous à Strasbourg en 2006,...).

La seule organisation syndicale européenne
Cette appréciation ne doit pas occulter le fait que la CES est la seule organisation syndicale européenne. Elle rassemble 82 organisations syndicales dans 36 pays européens et a impulsé 12 fédérations sectorielles (dont celles de l'Éducation et des services publics). C'est le moyen de gagner une représentativité et une visibilité européennes.
Renoncer à une démarche d'adhésion à la CES, affaiblirait notre capacité de travail avec la plupart des  grandes organisations européennes. En effet, les syndicats qui nous sont proches et avec lesquels la FSU travaille déjà dans le cadre des forums sociaux  ou de des partenariats (CGIL, Unison, Verdi, etc…) y sont très actifs.

Engager une démarche d'adhésion pour renforcer la capacité d'action européenne de la FSU
La construction du dialogue social au plan européen passe par la création de comités de dialogue social que la Commission européenne met en place dans différents domaines. Autant dire que à l'image du paritarisme, il faut investir ce terrain, en appuyant cette participation sur la construction des rapports de force nécessaires.
Pour être les interlocuteurs crédibles des autres organisations syndicales des pays de l'UE, ou de la France dans la construction d'un syndicalisme européen offensif, il est indispensable de s'engager dans une démarche d'adhésion à la CES.







UA sur la toile
Unité et Action du SNUipp se dote d'un site. Outils de réflexion, revues Enjeux....



www.ua-action.fr

 




Abonnez-vous
à la revue Enjeux

regis.metzger@snuipp.fr



Infos-Hebdo : une nouvelle lettre électronique d'actualité à destination des militants destinataires de la Lettre du SNUipp. Elle est envoyée chaque vendredi.
Si tu n'en es pas destinataire, contacte ta section départementale.



Si des militants de ton département souhaitent recevoir la lettre d'information UA SNUipp envoie leur adresse mail en précisant le nom et le département à philippe.dupont@snuipp.fr


Pour ne plus recevoir cette lettre d'information cliquez ici